La réalité de la rédaction web à Madagascar

Depuis quelques années, les rédacteurs web de la Grande Île font l’objet d’une mauvaise réputation qui n’est pas du tout justifiée. Ils sont nombreux à être en mesure de fournir un travail de qualité.

Les clients reviennent

Rappelons tout d’abord qu’en plus de maîtriser le français écrit, les rédacteurs en question ont un accent francophone tout à fait correct. C’est d’ailleurs ce qui les distingue des rédacteurs offshore d’autres pays.

Il est indéniable que certains travailleurs indépendants se sont lancés dans la rédaction web sans avoir un bagage littéraire suffisant pour mener à bien les missions qui leur ont été confiées. À cause de ce genre de démarche négligente, les rédacteurs à Madagascar se retrouvent pointés du doigt.

Des opportunistes profitent de la situation en véhiculant un tel cliché. Cela n’empêche pas les clients satisfaits de continuer à passer commande.

Où est l’erreur ?

Une multitude de rédacteurs en herbe promettent monts et merveilles aux clients mal informés qui finissent par en sortir déçus. D’autre part, des prestataires soi-disant expérimentés proposent des formations au métier.

D’où la présence sur le marché d’un grand nombre de rédacteurs débutants incapables d’offrir la qualité attendue et nuisant à l’image des autres. Pour ne pas en être victime, l’unique solution consiste à apprendre à choisir le partenaire idéal.

Profil type d’un rédacteur de contenu sérieux

Un bon rédacteur se reconnaît par la qualité de son texte, ses connaissances en SEO, sa réactivité et son professionnalisme. Il se soucie également du respect de la confidentialité et du délai de livraison.

Pour le trouver, il est indispensable de passer par un test. Il est recommandé de ne s’engager dans un contrat à long terme qu’après quelques semaines de collaboration.

Utiliser le Deep Work pendant sa rédaction

Temps de lecture : 3 mn. Les réseaux sociaux représentent aujourd’hui une importante source de distraction. Il devient difficile de se concentrer au travail, ce qui a un impact sur la productivité. Pour y remédier, le rédacteur de contenu peut recourir au Deep Work, un concept développé par le professeur Cal Newport.

Le Deep Work ou travail profond est une méthode efficace pour résoudre vos problèmes de concentration lorsque vous écrivez. C’est une activité mentale qui donne la possibilité d’atteindre les objectifs qualitatifs et quantitatifs que vous vous êtes fixés.

De nos jours, quand vous essayez de vous concentrer sur votre travail, une notification ou une vibration vient perturber votre attention. Devenus accros aux outils digitaux, les travailleurs ont créé une culture de distraction. La concentration demande pourtant au cerveau un effort physique et psychologique considérable. Selon le professeur américain Newport, les quatre stratégies ci-dessous permettent de rester concentré.

L’approche monastique 

Il s’agit de consacrer son temps uniquement au travail sans se laisser distraire jusqu’à l’atteinte de ses objectifs, et ce, durant des semaines ou même des mois. Une approche extrême à adopter deux ou trois fois par an.

Dans le monde d’aujourd’hui, la première chose à faire serait alors de se déconnecter des réseaux sociaux. Jeter un coup d’œil sur votre téléphone portable diminue votre capacité cognitive de concentration à court, moyen et long terme.

L’approche bimodale

Elle consiste à définir quelques heures de travail par jour et de s’y tenir sérieusement. Durant cette période, il faudrait mettre votre téléphone portable en mode silencieux et le ranger dans votre sac pour être certain de ne pas être déconcentré.

Si une personne souhaite vous voir au milieu de votre période de travail profond, proposez un autre moment. Ne permettez aucune interruption.

L’approche rythmique

C’est à peu près le même principe que l’approche précédente. Elle nécessite l’établissement d’un calendrier pour s’organiser. Le plus important est de trouver un rythme régulier. Vous pouvez par exemple consacrer votre matinée à un travail profond et votre après-midi à un travail superficiel.

En offrant à votre conscience un temps de repos suffisant, vous réussirez plus facilement à démêler vos problèmes les plus complexes.

L’approche journalistique

Optez pour cette approche si vous avez quotidiennement de longues journées chargées comme celles des journalistes. C’est durant votre temps libre que vous pouvez effectuer un travail approfondi. En fin de journée, il est fortement conseillé de cesser toute activité pour récupérer et vous recentrer sur vous-même.

Ces différentes approches nécessitent toutes des temps de pause durant lesquels vous pouvez récupérer de l’énergie. Elles vous feront bénéficier d’un gain de temps précieux, que vous proposiez un service rédactionnel ou que vous travailliez dans un tout autre domaine.

En isolant les distractions, vous serez à la fois performant et épanoui. Pour encore plus d’efficacité, créez également une bonne atmosphère de travail.


Cet article peut également vous intéresser

Connaissez-vous le chunking ?