La réalité de la rédaction web à Madagascar

Depuis quelques années, les rédacteurs web de la Grande Île font l’objet d’une mauvaise réputation qui n’est pas du tout justifiée. Ils sont nombreux à être en mesure de fournir un travail de qualité.

Les clients reviennent

Rappelons tout d’abord qu’en plus de maîtriser le français écrit, les rédacteurs en question ont un accent francophone tout à fait correct. C’est d’ailleurs ce qui les distingue des rédacteurs offshore d’autres pays.

Il est indéniable que certains travailleurs indépendants se sont lancés dans la rédaction web sans avoir un bagage littéraire suffisant pour mener à bien les missions qui leur ont été confiées. À cause de ce genre de démarche négligente, les rédacteurs à Madagascar se retrouvent pointés du doigt.

Des opportunistes profitent de la situation en véhiculant un tel cliché. Cela n’empêche pas les clients satisfaits de continuer à passer commande.

Où est l’erreur ?

Une multitude de rédacteurs en herbe promettent monts et merveilles aux clients mal informés qui finissent par en sortir déçus. D’autre part, des prestataires soi-disant expérimentés proposent des formations au métier.

D’où la présence sur le marché d’un grand nombre de rédacteurs débutants incapables d’offrir la qualité attendue et nuisant à l’image des autres. Pour ne pas en être victime, l’unique solution consiste à apprendre à choisir le partenaire idéal.

Profil type d’un rédacteur de contenu sérieux

Un bon rédacteur se reconnaît par la qualité de son texte, ses connaissances en SEO, sa réactivité et son professionnalisme. Il se soucie également du respect de la confidentialité et du délai de livraison.

Pour le trouver, il est indispensable de passer par un test. Il est recommandé de ne s’engager dans un contrat à long terme qu’après quelques semaines de collaboration.